Impact de la qualité de l’allaitement sur l’enfant

L’allaitement est un procédé grâce auquel le nouveau-né est mis au sein pour le nourrir. C’est d’ailleurs le seul moyen possible d’alimenter ce dernier. Il est indispensable d’en prendre soin si l’on veut que l’enfant grandisse et se développe normalement. Les femmes qui deviennent mères pour la première fois ont besoin de s’informer à ce sujet pour ne pas commettre des impairs et que leur progéniture bénéficie de tous les soins possibles et  notamment sa ration de lait quotidienne.

L’allaitement mixte et ses répercussions sur la mère et l’enfant

L’allaitement mixte consiste en une alternance de la tétée au sein et du biberon de poudre de lait. De nombreux parents ont recours à cette méthode d’allaitement quand le lait n’est pas assez ou que la maman ne peut pas allaiter pour des raisons de santé ou de fatigue. Il arrive également que le pédiatre prescrive les biberons de complément quand il constate une chute de poids du nourrisson dépassant le seuil autorisé. Et comme le premier lait ou colostrum est très important pour l’enfant,  compte tenu de ses apports divers, il est capital que l’enfant en bénéficie, même en petite quantité. Pour ce faire, l’utilisation d’un Tire lait kittet peut être requise. Il faut signaler qu’en choisissant l’allaitement mixte, la mère peut éventuellement se retrouver avec une diminution de sa lactation. Du côté du nouveau-né, ce dernier peut ne plus vouloir du sein maternel une fois qu’il aura pris goût au lait artificiel.

Les risques encourus par le bébé en cas d’absorption d’alcool par la mère

L’alcool est une substance que l’organisme du nourrisson ne peut pas transformer via le phénomène du métabolisme. Il provoque notamment un certain état d’agitation chez l’enfant ainsi qu’une somnolence. Certaines carences peuvent même parfois être enregistrées quand le taux d’alcool absorbé par la mère est assez élevé. Par ailleurs, l’alcool est susceptible d’empêcher  l’éjection du lait de la maman. Cette dernière doit laisser passer deux heures avant d’allaiter son bébé, après avoir bu de l’alcool. Il est aujourd’hui possible de mesurer le taux d’alcool dans le lait maternel au moyen de l’éthylotest.  Ce dernier consiste à déposer des gouttes de lait sur des bandelettes qui  prennent une couleur rouge si le test est positif. Toutefois, il est évident qu’une mère dotée d’un réel bon sens ne prendrait pas des risques inutiles à exposer son enfant aux dangers de l’alcool. Un tire-lait kittet peut être utilisé pour mettre du lait maternel de côté afin de le donner au bébé au cas où la maman envisagerait de boire une boisson alcoolisée.