Le cashback : une solution pour gagner en compétitivité sur internet

Internet est désormais le nouveau terrain de jeux des commerçants. Effectivement, le web est devenu un marché attractif pour de nombreux entrepreneurs. Néanmoins, le niveau de concurrence qui y règne n’est pas avantageux pour les nouveaux arrivants. Ces derniers doivent pallier cet inconvénient à l’aide de différentes astuces. Le cashback constitue par exemple une alternative intéressante.

Le cashback : un vrai atout concurrentiel

Le cashback a vu le jour aux États-Unis. Il consiste à récompenser chaque achat par un remboursement. Ainsi, cette approche permet d’une part d’attirer de nouveaux clients et d’autre part de fidéliser la clientèle. Pour adopter cette stratégie, l’e-commerçant doit solliciter un affiliateur. En effet, il faut s’inscrire sur un site de cashback (en guise d’exemple, Lyoness : votre partenaire de cashback international). Celui-ci rassemble une communauté d’acheteurs et de partenaires. Les administrateurs mettent tout en œuvre pour que les consommateurs trouvent les meilleures offres. Par ailleurs, ces professionnels aident les vendeurs à conquérir de nouvelles parts de marché.

Le cashback est en fait un système très ingénieux. Le cashbacker perçoit un pourcentage des ventes qu’il reverse ensuite aux acheteurs sous forme de remboursement. Ici, tous les acteurs en tirent un certain bénéfice. Les boutiques partenaires vont accroitre leurs chiffres d’affaires, le visiteur parvient à réaliser des économies sur ses achats en ligne et l’administrateur de la plateforme peut financer ses activités.

Cette forme de marketing de l’affiliation est particulièrement intéressante pour un e-commerçant qui vient tout juste de se lancer. Ce dernier arrivera à assurer une meilleure notoriété de ses produits et à bâtir sa réputation.

Comment s’inscrire sur un site de cashback ?

Pour les particuliers, l’opération est d’une facilité enfantine. Il faudra se rendre sur le site et remplir le formulaire d’inscription. À cette occasion, l’intéressé doit fournir des informations sur son identité. Par la suite, il obtiendra un compte à l’aide duquel il devra réaliser ses achats. Ce portefeuille électronique pourra être alimenté par virement bancaire. Une fois que le premier dépôt est effectué, le compte sera officiellement validé. À l’aide d’une interface dédiée, l’acheteur saura exactement les remboursements en attente de versement. Effectivement, il faut atteindre un certain palier avant de pouvoir réclamer un payement.

Pour les e-commerçants, l’inscription est bien plus complexe. Le gérant de la boutique en ligne doit contacter les responsables. Les deux parties doivent trouver un accord en vue de signer un contrat de partenariat. Celui-ci précisera le montant de la commission du cashbacker ainsi que les différentes actions à entreprendre. Généralement, certains détails techniques doivent être réglés pour que toutes les transactions soient comptabilisées.