Sigma

Qu’est-ce que la méthode 6 sigma?

On entend souvent le concept de la méthode 6 sigma dans la gestion de projet. D’ailleurs, de nombreux outils l’utilisent. Afin de mieux appréhender ce concept efficace et inhérent à la gestion de projet, il conviendra d’en connaître les rouages et l’origine.

Méthode 6 Sigma : définition et origine

La méthode 6 Sigma se définit comme étant une démarche visant le zéro défaut. Elle ne mise que sur la qualité en réduisant au mieux la variabilité d’un processus. Dans cette quête de qualité, 6 Sigma se focalise sur la voix des clients et les données mesurables. Les entreprises l’utilisent souvent pour améliorer la qualité globale d’un produit ou encore d’un service à travers un logiciel suivi de projet. Avec cette méthode, la société implique toutes ses équipes afin de satisfaire au mieux les clients. Des actions mesurables sont alors entreprises.

Cette méthode a été mise sur pied par la firme américaine Motorola en 1986. Son but principal était d’optimiser la satisfaction client en améliorant la qualité des processus de production utilisés par l’entreprise. Dans un premier temps, l’usage de la méthode se limitait au secteur industriel pour ensuite s’étendre sur les autres domaines d’activités. A cela, on peut distinguer le processus logistique, commercial, administratif et même l’économie d’énergie.

L’origine de l’appellation

Le terme « 6 Sigma » voit ses origines dans la lettre grecque Sigma qui signifie écart type. Pour rappel, cet écart type est la racine carrée de la variance mathématique. Six sigmas est donc six fois l’écart type correspondant à la dispersion d’un processus. D’une manière concrète, la méthode regroupe tous les produits d’un même processus dans un intervalle s’éloignant de 6 Sigmas. Le but est d’améliorer le processus pour que le produit réponde parfaitement aux attentes de son destinataire. Le produit ou le service doit être de la meilleure qualité possible dès sa production. Aucune correction ou retouche ne font partie du processus.

Une méthode qui vise la qualité

Avec la méthode 6 Sigma, on retrouve tous principes de la qualité totale. En effet, elle prend en charge plusieurs objectifs chiffrés. Toute l’entreprise est alors impliquée dans cette recherche de qualité. Si toutes les compétences sont utilisées, le gaspillage est aussi réduit tout en améliorant les articles générés par le processus. En tant que processus industriel, 6 Sigma implique plusieurs tâches respectives. Dans le cas d’une production à grande échelle, chaque élément produit doit répondre à une norme spécifique. Pourtant, les services ne sauraient être totalement identiques. Ainsi, la méthode 6 Sigma a adapté les processus pour que chaque produit et service soit bon. Le but n’est pas de contrôler le produit, mais plutôt la fiabilité du processus.

Grâce à ce concept, la méthode 6 Sigma est adaptée à n’importe quel type de processus et ne se limite plus à la production. Pour utiliser la méthode, il suffit que les performances du processus disposent de données mesurables. Certes, la limite des 6 Sigmas est difficile à atteindre, c’est pourquoi de nombreuses entreprises recherchent les 4 Sigmas.