Les mauvais payeurs

Tout sur les mauvais payeurs

Pour couvrir les dépenses quotidiennes ou les achats exceptionnels, les citoyens ont tendance à faire des emprunts par-ci et puis par là. Les prêteurs rencontrent cependant des problèmes : les mauvais payeurs. Mais c’est quoi exactement ? Découvrez alors tout ce qu’il y a à savoir sur les mauvais payeurs.

C’est quoi ?

Pour commencer, le mauvais payeur est celui qui ne paie pas les dettes à la date prévue par les conventions passées. À un moment donné, le débiteur n’arrive plus à payer ses dettes. Il ne respecte donc pas les échéances de paiement qu’il a conclu avec son créancier. Cela fait de lui un mauvais payeur. Il est à savoir les mauvais payeurs  sont de deux types. Au premier abord, il y a ces personnes qui ne paient pas immédiatement leur dette. Pour des raisons justifiées, elles mettent du temps à payer leur dette, mais ce qui est sûr, c’est qu’elle paie leur dette. Elles sont également connues sous le nom de faux mauvais payeurs. C’est le genre de mauvais payeur de bonne foi. Par ailleurs, il y a les vrais mauvais payeurs. Ils ne paient leur dette qu’après avoir été contraints à les payer. Ils sont généralement de mauvaise foi.

Comment les éviter ?

Il est tout à fait possible d’éviter les mauvais payeurs. D’un côté, il faut bien connaître son client. Pour le connaître, il faut s’assurer de l’identité de la personne en lui demandant de procurer des pièces d’identité. Puis, on commence par étudier la situation financière du client. On analyse dans cette étape les revenus mensuels du client ainsi que les charges qui lui incombent. Cela va permettre de voir si le débiteur est apte à couvrir ses dettes avec le temps. De l’autre côté, il s’agit de rédiger un contrat en béton entre les parties. Mais pour ce faire, il faut négocier avec le client. Ces négociations portent sur les différentes conditions que l’établissement pose à l’encontre de son débiteur. Il en est ainsi des conditions de paiement, des responsabilités et des sanctions en cas de non-respect du contrat, etc. Ce contrat devra être fait à l’écrit en guise de preuve en cas de litige.

Comment les contraindre ?

Il n’est pas difficile de contraindre les mauvais payeurs. Dès que vous constatez qu’un client a omis ses obligations, passez à l’action immédiatement. N’attendez pas que la date de prescription soit passée sinon, vous n’aurez plus la chance de retrouver vos billets. Commencez par une méthode douce. Dans un premier temps, il s’agit de relancer l’affaire à l’amiable. Faites appel à votre client pour que ce dernier puisse s’expliquer. Trouver par la suite une entente pour le bien de tous et ne pas mener la procédure plus loin. Dans un second temps, une autre méthode est possible si le règlement à l’amiable n’a pas pu aboutir. En effet, il se peut que le débiteur ne veuille pas coopérer à l’amiable ou si cette procédure n’a pas été satisfaisante. C’est un recours devant la justice. Dans ce cas, après une action en justice, le débiteur est contraint de payer ses dettes par voie judiciaire.