Histoire de la décoration intérieure

Classicisme rectiligne à la Renaissance, dynamisme du rococo, rigidité avec le néoclassique… La décoration intérieure a évolué au fil des époques. Il en est de même pour les formes des meubles, les couleurs des murs et le genre d’objets décoratifs utilisés qui correspondent aux us et coutumes de la société. Rétrospectif de l’évolution de la décoration intérieure des années cinquante à nos jours.

Décoration intérieure : le modernisme des années 1950 et 1960

Dans les années 1950 et 1960, la décoration intérieure fut marquée par la prospérité d’une époque moderne où commençait la création de meubles en séries, réalisés dans des matériaux innovants comme le formica et le plastique. Marquant un retour en force dans la déco maison à la mode actuelle, le décor des années cinquante fut rythmé par les couleurs pastel vives et les teintes saturées. Légèreté et insouciance ont été les lignes directives des meubles de cette époque qui voit l’arrivée de meubles fins et arrondis. Sans délaisser le côté pratique de l’industrialisation très appréciée par une société de consommation en pleine croissance à la recherche de meubles fonctionnels.

La décoration intérieure des années 1970

Si les accessoires de décoration intérieure ludiques n’ont pas encore été présents en 1960, ce n’est plus le cas dans les années 1970 marquées par la libération des mœurs et qui accepte l’arrivée des teintes lumineuses et vivifiantes, les formes inédites et originales. Au niveau des couleurs présentes dans la décoration intérieure des années 1970, l’on remarque un retour au naturel avec les couleurs brunes, le jaune orangé du soleil et le vert avocat. L’influence des expéditions en Inde se fait également ressentir avec l’arrivée des motifs indiens et de l’ambiance baba cool dans la décoration intérieure. À la fin des années 1970, le noir et les teintes fluo sont présents dans un intérieur sous le thème de l’individualisme.

Le décor des années 1980 et 1990

Les années 1980 sont marquées par le style graphique et épuré, l’esprit loft de la décoration intérieure qui voit l’arrivée de matériaux modernes de type métal et verre dans les meubles, ou encore les lampadaires halogènes en guise d’accessoires décoratifs. Quant à 1990, c’était l’avènement d’internet qui facilite les échanges et permet la livraison des meubles en kit peu couteux, faciles à déplacer et à monter. La décoration intérieure admet les inspirations ethniques avec des couleurs chaudes et cette tendance sera encore suivie pendant une décennie. En parallèle, les amoureux de l’écologie imposent le mouvement new-âge avec l’utilisation de matériaux et de décorations plus naturelles.

La décoration intérieure des années 2000

Les années 2000 sont celles du « home sweet home » dans une décoration intérieure personnalisée confirmant la tendance au repli sur soi, la peur de l’interaction et les discussions par écran d’ordinateur. Il y a aussi l’arrivée d’accessoires décoratifs excessifs, aux finitions argentées ou dorées. C’est aussi à cette époque que s’impose le style naturel avec les meubles en bois, les éléments en pierre, les décors végétaux et les murs peints dans des couleurs douces et neutres. La couleur phare des années 2000 pour une déco maison à la mode est le taupe, une teinte neutre et chaude disponible en plusieurs nuances. Et avec le recul, les décorateurs d’intérieur délaissent le taupe et misent désormais sur des couleurs plus lumineuses comme le rouge framboise et le vert anis, tout en profitant des innovations technologiques avec les matériaux à la fois esthétiques et écologiques comme les parquets en liège et les tapis en fibre de bambou pour un résultat encore plus performant.