Comprendre le cycle menstruel

Le cycle menstruel correspond aux différentes étapes de changements par laquelle le corps d’une femme passe pour la préparer à une grossesse. Un cycle menstruel normal commence à partir des  menstruations ou des règles et est suivi par la libération des ovules. Pendant la période de menstruation, le sang, les cellules et le mucus sont évacués de l’utérus et ressort par le vagin. Il est donc nécessaire d’utiliser un mode de protection hygiénique telle que la cup menstruelle pour recueillir le liquide menstruel.

Durée d’un cycle menstruel

Le cycle menstruel commence le premier jour des menstruations et se termine la veille du début de la période suivante. Alors que la durée du cycle menstruel est souvent de 28 jours, elle peut varier d’une femme à l’autre. Pour certaines femmes, la durée du cycle peut en effet aller de Il est courant de 20 à 40 jours. Il faut toutefois savoir que la durée du cycle menstruel d’une femme peut changer tout au long de sa vie. A l’adolescence et l’approche de la ménopause, les cycles sont souvent irréguliers. Par ailleurs, d’autres facteurs tels que le stress, les émotions extrêmes, la perte ou la prise de poids, une activité physique excessive et les voyages peuvent avoir des impacts sur la régularité du cycle menstruel d’une femme. Il est donc nécessaire de toujours avoir une cup menstruelle chez soi à mettre pendant les règles.

Les différentes phases du cycle menstruel

Le cycle menstruel comporte quatre phases distinctes: la menstruation, la phase folliculaire, l’ovulation et la phase lutéale. La phase folliculaire correspond à la période pendant laquelle la glande pituitaire libère l’hormone folliculo-stimulante (FSH) pour produire entre 10 et 20 follicules ou ovules. Ces derniers produisent ensuite de l’œstrogène pour faire épaissir la muqueuse de l’utérus ou l’endomètre afin de bien enrober un ovule fécondé. C’est pour cette raison que les menstruations ne surviennent pas durant une grossesse. L’ovulation correspond à la libération d’un ovule mature de l’ovaire. Pendant la phase folliculaire, l’élévation du taux d’œstrogène chez la femme provoque la production de la gonadotrophine (GnRH) dans son cerveau. Ce dernier aide à son tour  l’hypophyse à produire un taux élevé d’hormone lutéinisante (LH). Cette hausse brutale de la LH, connue sous le nom de poussée de LH, déclenche l’ovulation. Après l’ovulation, l’œuf migre ensuite vers la trompe de Fallope et se déplace vers l’utérus. Si la fécondation ne se produit pas, l’œuf se dégénère en 6-24 heures. En cas d’absence de grossesse, il est donc nécessaire de prévoir une cup menstruelle.