Archives du mot-clé autoroute A1

Vols à la portière sur l’autoroute A1 : le problème persiste toujours

Le renforcement des dispositifs de sécurité ne permet pas de lutter contre les attaques perpétrées sur l’autoroute A1. Le dernier braquage s’est soldé par la perte de bijoux et de bagages d’un montant de 5 millions d’euros.

Emprunté par de nombreuses personnes, cet axe relie la Porte de la Chapelle aux aéroports parisiens du Bourget et de Roissy. Les embouteillages qui s’y produisent régulièrement permettent aux malfrats de casser facilement les vitres latérales des voitures et de dérober les choses à la portée de leurs mains.

Très fréquentes, les attaques sont généralement enregistrées le soir. Dans des cas, les voleurs opèrent le matin en profitant de la pénombre. Bien que ce fléau ait toujours existé depuis 5 ans, les autorités n’ont jamais pris les mesures adéquates pour résoudre ce problème.

Une identification préalable des cibles

Dès leur arrivée au Bourget, les riches touristes sont repérés et suivis par les braqueurs, selon les propos de Ludovic Bonnet, délégué syndical Unité SGP Police 93. Les Asiatiques et les dames voyageant seules sont également leurs cibles préférées dixit le président de Tourcom, Richard Vainopoulos.

Les taxis sont également victimes des vols à l’italienne. Impuissants, ils assistent aux attaques perpétrées à l’encontre des touristes qui ne veulent pas se séparer de leurs sacs, pour des raisons pratiques. Jusqu’à maintenant, le Secrétaire de la chambre syndicale CGT Taxi, Bachir Beloucif, estime que la meilleure solution serait de mettre les bagages dans le coffre.

Un coup dur pour le secteur touristique

La fréquence des vols à la portière nuit considérablement à la réputation de la Capitale française. Selon les termes de Richard Vainopoulos, ce sont les touristes asiatiques qui sont les premiers hésiter à voyager en France à cause de l’insécurité qui y règne. La France est désormais connue pour ce fléau et non plus pour sa gastronomie et ses lieux historiques.

Toujours selon le président de Tourcom, il y a une inadéquation entre la fréquence de ces attaques et les mesures préventives mises au point par les autorités. Cette situation ne leur permet pas de rassurer les touristes.